L’engagement et la loyauté des salariés vis à vis de leur entreprise est un des nombreux défis RH du moment. Une étude menée par CV-Library a révélé que le changement d’emplois est maintenant beaucoup mieux accepté par notre société qu’il ne l’était avant.

En fait, les trois quarts des salariés pensent que changer d’emploi fait partie à part entière d’une vie professionnelle épanouie. Parmi les moins de 18 ans, ce chiffre s’élève à 87%.

Et cela ne s’arrête pas là-bas : 31,7% s’attendent à avoir au moins 10 emplois au cours de leur vie. Les millennials, semble-t-il, sont les plus inconstants du lot, puisque 65% d’entre eux ne voient aucun problème à quitter un emploi qu’ils occupent depuis moins d’un an.

Mais comme à toute chose malheur est bon, cette situation présente également une opportunité. Avec un nombre important de salariés en quête de leur prochain job de rêve, vous êtes en position de force pour attirer de nouveaux talents venant de tous horizons.

Un argument phare du moment est le « Bien-Etre ». Il est une facette essentielle de votre stratégie d’acquisition et de rétention des talents. Aménagement des espaces, programme de qualité de vie au travail, programme d’activité physique, tout est bon pour devenir une « Great Place to Work« , et ainsi gagner un avantage indéniable sur vos concurrents.

 

Faites les yeux doux aux talents 

Une étude – le rapport Capital Employee Benefits Insight de 2016 – a révélé que 44,8% des salariés évalueraient une entreprise sur le pack « santé & bien-être » proposé.

Fait intéressant, cela est encore plus évident chez les cadres supérieurs. Près de la moitié (48,8%) de ceux qui gagnent 45 000 € ou plus par an, évaluerait un employeur ou un employeur potentiel sur l’engagement envers le bien-être des employés.

Cela signifie donc que les talents convoités seront influencés autant par ces prestations « bien-être », que par le salaire proposé.

Lorsque vous investissez dans le bien-être du personnel, quelque chose se transforme dans la culture d’une entreprise. A noter que cette culture d’entreprise est, après le salaire, un élément déterminant de choix d’emploi pour les talents.  A cela s’ajoute que la motivation et la satisfaction de vos salariés augmentent.

 

Garder vos talents : quel rôle pour les avantages ? 

Avec tant de chercheurs d’emplois sur le marché, les avantages peuvent être un facteur décisif dans le choix pour un talent de venir ou non dans l’entreprise.

Selon l’enquête sur la confiance dans l’emploi de Glassdoor (2015), près de quatre employés sur cinq (79%) préféreraient des avantages supplémentaires par rapport à une augmentation de salaire.

Pendant ce temps, les entreprises sont de plus en plus conscientes du fait que les avantages tels que les abonnements subventionnés au sport et les avantages bien-être peuvent aider à garder leurs salariés engagés et, par conséquent, les garder à leur poste.

Pour établir son palmarès annuel des entreprises dans lesquelles il fait bon travailler, Great Place to Work s’intéresse justement à la confiance entre les salariés et les équipes dirigeantes. Cet institut, créé il y a 30 ans par l’Américain Robert Levering, effectue dans chaque entreprise une enquête auprès des salariés et un audit des pratiques managériales.

Après publication des résultats, l’impact sur l’image est très significatif : en 2009, les lauréats recevaient en moyenne 26 % de candidatures en plus. « Nous demandons aux équipes dirigeantes ce qu’elles mettent en place, compte tenu des contraintes de leur métier. Ces initiatives, souvent originales, font tache d’huile, affirme Patrick Dumoulin, directeur de Great Place to Work Institute France. Ce n’est pas l’amoncellement de moyens qui fait la qualité de la relation. Dans une entreprise où il fait bon travailler, les salariés doivent avoir réellement confiance dans leur encadrement, être fiers du travail qu’ils accomplissent et de l ‘entreprise dans laquelle ils vivent et évoluent. »

Il n’y a donc rien de magique : prenez soin de vos talents si vous souhaitez les garder chez vous.

 

Le « Bien-être » vaut-il le coup ? 

Les entreprises où santé et bien-être des salariés sont pris en main, sont considérés comme des entreprises tournées vers l’avenir. Cela montre que l’organisation valorise ses collaborateurs, autant que son bénéfice. Après tout, les employés sont le plus grand atout de l’entreprise.

De plus en plus d’entreprises commencent à se rendre compte qu’être considéré comme un employeur attentionné, est essentiel pour attirer et retenir les talents. Sans compter que les chercheurs d’emploi sont de plus en plus exigeants et n’hésiteront pas à vous laisser tomber si vous ne leur donnez pas ce qu’ils cherchent.

Le coût moyen du recrutement d’un nouvel employé peut aller de 20 à 30% du salaire final, soit plus de € 5 000 en fonction d’un salaire moyen. Et les coûts du turnover se situent entre 100% et 300% du salaire de l’employé remplacé.

En prenant ces coûts en considération, investir dans des programmes bien-être tels que des abonnements subventionnés au sport est un maigre tribu comparé au ROI que vous en tirerez !

Gympass aide les entreprises en France à améliorer la qualité de vie de leurs employés. Vous voulez savoir comment? Contactez l’équipe Gympass aujourd’hui pour en savoir plus sur notre concept et sur nos salles de sport partenaires !

 

 

 

(Visited 36 times, 1 visits today)

Comments

comments

This post is also available in: América Latina (MX, CL, AR) Brasil España Italia United Kingdom