Bien que la plupart des entreprises prennent aujourd’hui conscience de l’enjeu crucial  que représente le bien-être de leur salariés, encore trop d’entre elles ne prennent pas de mesures efficaces en terme de QVT.  Un rapport du Chartered Institute of Personnel and Development (CIPD) parle même de l’existence d’un «vide du bien-être» qui désigne toutes ces entreprises en retard sur la prise de conscience bien-être. Le rapport mentionne une « pression excessive », avec « des charges de travail déraisonnablement supérieures à ce dont les salariés sont capables d’accomplir ».

Parmi les bons élèves, moins d’une entreprise sur dix (8%) a une stratégie de bien-être intégrée à la stratégie globale. En d’autres termes, elles s’attaquent encore trop timidement au bien-être et à la qualité de vie au travail, en mettant en œuvre des initiatives ponctuelles qui n’auront pas de réel impact à long terme. Et comme toute erreur stratégique, cela a un coût pour les entreprises.

 

Négliger le bien-être des salariés : quel coût pour l’entreprise ?

A un niveau plus européen, une étude du Financial Times et du cabinet d’assurance VitalityHealth a montré que la mauvaise santé des salariés coûte au Royaume-Uni en moyenne, 57 milliards de livres par an en terme de perte de productivité.

Le Healthiest Workplace britannique (BHW), une enquête menée auprès de 34 000 salariés tous secteurs confondus, révèle que les employeurs perdent jusqu’à 27,5 jours de productivité par employé chaque année en raison des congés maladie et de la mauvaise santé physique.

Les salariés en meilleure santé sont issus du secteur de la haute technologie, où les entreprises ne perdent comparativement « que » 19 jours par salarié par an.

Alors, qu’est-ce qui rend l’industrie HighTech plus productive que d’autres? Réponse : le sport évidemment ! Les salariés de ce secteur s’avèrent être plus actifs physiquement et moins stressé (l’un allant généralement avec l’autre).

Toutes les études prouvent qu’investir dans une stratégie de bien-être globale est un investissement rentable. Après tout, même les meilleurs et les plus talentueux ont un jour des coûts de mou sous le poids de la vie et du travail. Et puisque productivité des salariés et profits de l’entreprise ont inextricablement liés, il est logique que les entreprises investissent dans la santé et le bien-être des collaborateurs.

 

Le bien-être : un pari gagnant-gagnant 

Le bien-être est un pari gagnant-gagnant pour les salariés et les entreprises. Shaun Subel, directeur de la stratégie chez VitalityHealth, était sans équivoque dans son soutien aux initiatives de santé par rapport à d’autres mesures visant à stimuler la productivité des entreprises, telles que l’optimisation des processus ou de l’organisation.

Même si cesdernières ont certainement leur place, mettre l’accent sur la santé des collaborateurs permet non seulement «des améliorations tangibles dans l’engagement et la productivité des employés», mais aussi dans l’accueil positif que les collaborateurs auront à l’égard de ces changements.

Qui plus est, le bien-être est souvent l’option la moins coûteuse des mesures de renforcement de la productivité. Mettez ces avantages ensemble et il est facile de voir que le bien-être peut être un élément essentiel de l’amélioration des résultats d’une entreprise.

Les faits parlent d’eux-mêmes: il existe un lien étroit entre l’implication des salariés dans les programmes de qualité de vie / de santé,  et l’amélioration de la productivité.

 

Comment faire de votre lieu de travail un endroit de bien-être ? 

Comme vu plus haut, il ne suffit pas de mettre en œuvre des initiatives bien-être et santé. La promotion du bien-être auprès des salariés nécessite un engagement global impulsé par la direction et les cadres dirigeants.

Le bien-être doit devenir partie intégrante de la culture d’entreprise. Par exemple, incitez vos employés à prendre 2 à 3 heures par semaine sur leur temps de travail pour aller au sport. Certain verrons cela comme une perte de temps, mais il est prouvé que le sport augmente la productivité et la concentration. En d’autre terme, le sport est un investissement de temps qui sera vite rentabilisé.

Selon le rapport de BHW, inciter les salariés a participer aux programmes de bien-être et de santé augmente leur engagement envers l’entreprise. Et vous pouvez également vous attendre à de meilleurs résultats de leur part lorsque la direction investit dans la santé au travail.

Appuyez vos initiatives bien-être en communiquant vos actions de façon efficace, claire et régulière  pour vous assurer que vos salariés soient au courant et participe pleinement à vos efforts.

Si votre communication autour du bien-être est pauvre, les résultats seront également décevants.

C’est prouvé, les entreprises qui investissent dans le bien-être de leurs collaborateurs voient leur productivité (et donc résultats financiers) s’améliorer.

 

Gympass vous accompagne …

Gympass vous propose de solidifier votre initiative bien-être / de vous accompagner dans vos premiers pas pour améliorer la condition physique de vos salariés grâce à un programme de sport subventionné.

Gympass est la solution pour aider votre personnel à être en bonne santé, en leur offrant accès à notre réseau de salles et activités physiques partout en France.  En savoir plus maintenant.

 

(Visited 70 times, 1 visits today)

Comments

comments

This post is also available in: Brasil España Italia United Kingdom United States