Mettre en place une politique sociale en investissant dans un ensemble d’avantages distinctifs et attrayants est un outil important pour attirer et retenir les talents dans votre entreprise. De plus, la gestion de ces avantages peut être stratégique pour motiver et mobiliser les employés, augmentant ainsi la productivité et la compétitivité de votre entreprise.

De nos jours, la rémunération n’est plus la motivation principale des candidats à l’embauche. Ils cherchent également des challenges et surtout une qualité de vie à la fois professionnelle et personnelle, c’est la raison pour laquelle la mise en place d’une politique sociale est incontournable.

Les bénéfices pour l’entreprises sont considérables notamment en termes de réduction du turnover, d’environnement de travail pour les salariés et d’implication de ces derniers. Ces bénéfices permettent ainsi d’accroître la productivité et la compétitivité de votre entreprise.

Comment optimiser la gestion des avantages sociaux ? Beaucoup de ces initiatives sont assez courantes dans la plupart des entreprises, d’autres sont un peu plus audacieuses, mais peuvent donner d’excellents résultats.

Gestion des avantages sociaux

Identifier les objectifs

La politique sociale doit être alignée sur les exigences de l’entreprise qui cherche à motiver et à engager ses employés afin d’améliorer sa productivité et sa compétitivité. Le salarié de son côté cherche des avantages pour répondre à certaines exigences jugées importantes pour maintenir un climat de travail favorable.
Un effort de planification spécifique est donc primordial pour déterminer quels avantages seront offerts, compte tenu des objectifs de l’entreprise, ainsi que les besoins des employés.

Connaître vos salariés

Avant de définir les avantages qui seront offerts, il est nécessaire de savoir ce qu’ils considèrent comme important, et quels avantages feront la différence avec d’autres entreprises. Il s’agit d’une étape essentielle pour offrir un ensemble de prestations personnalisées et attrayantes.

Attention à la législation

Avant d’élaborer votre politique sociale, essayez de comprendre et de maîtriser les dispositifs déjà prévus dans la législation du travail. Certains avantages, comme les primes de vacances, les bonus de Noël et les heures supplémentaires sont des éléments obligatoires. Parfois, d’autres avantages ont été définis dans les conventions collectives ou de négociations avec les syndicats, et ils doivent être respectés.

Il est également important de connaître certains avantages payés dans la rémunération, tels que les primes ou la rémunération variable. Ils génèrent des cotisations sociales, qui doivent être ajoutées aux coûts de la politique sociale.

Etre transparent dans votre politique sociale

L’ensemble des avantages sociaux est l’une des principales motivations qui incitent les employés à rester dans leur entreprise, après la rémunération. Plus les pratiques de l’entreprise dans ce domaine sont claires, plus elles auront de chances d’attirer des talents.

L’entreprise doit être transparente quant aux avantages qu’elle propose (plan de santé, participation aux bénéfices, aide à l’éducation, etc…) en précisant à qui et sous quelles conditions ils seront offerts. Lorsque l’employé choisit une entreprise, il doit être sûr de tout ce qu’il obtiendra en échange de son engagement.

Il est également important d’informer l’employé sur l’ensemble des prestations auquel il aura droit. Dans le cas des plans de santé, par exemple, il est courant pour l’entreprise d’offrir différentes modalités selon la fonction du salarié.

Focus sur la qualité de vie

Les gens passent la majeure partie de leur vie au travail, avoir une bonne qualité de vie professionnelle est essentiel pour un bien-être global. Le rôle des RH est primordial dans la création d’un environnement favorable pour les employés, ainsi leur motivation et leur implication se trouvent renforcées. Il faut donc promouvoir la qualité de vie au travail (QVT).

Pour ce faire, il est important de réfléchir sur les avantages d’une façon stratégique. Des éléments tels que les perspectives de carrière, la rémunération, l’environnement de travail et une communication interne efficaces sont déterminants pour donner aux employés un sentiment de sérénité et d’engagement.

Il existe des avantages simples qui peuvent ajouter beaucoup au ressenti de l’employé et à l’effort de l’entreprise dans la promotion de leur qualité de vie. Des horaires de travail flexibles, voire réduites dans certaines situations, la possibilité de travailler à domicile, des congés spéciaux pour des projets personnels, des partenariats avec des salles de sport et des offres de services au bureau (salon de beauté, massages…).

Carte Avantages

La gestion des avantages que les entreprises devraient offrir à leurs employés peuvent parfois submerger le service. Il est relativement fréquent que le département des ressources humaines soit débordé par les activités administratives et ne peut donc consacrer du temps pour réfléchir sereinement à la gestion du personnel.

Pour fluidifier cette contrainte, vous pouvez mettre en place une Carte Avantages. De nos jours, le marché offre des alternatives qui sont de plus en plus adaptées à tout types d’entreprises selon ses besoins. C’est un moyen d’éviter la surcharge du service RH qui lui permettra de dégager du temps pour élaborer des stratégies visant à améliorer les relations entre l’entreprise et ses employés.

Des avantages flexibles

La mise en œuvre d’avantages flexibles est une alternative à la personnalisation d’un package d’offres aux employés. Par exemple, l’entreprise peut définir un crédit disponible pour chaque employé et celui-ci décide des avantages qu’il souhaite selon ses besoins ou ses envies.

En plus d’optimiser l’investissement dans une politique sociale, cette option permet aux salariés de se sentir investis dans les décisions de l’entreprise. Des avantages flexibles peuvent également être un facteur de différenciation important pour attirer et conserver des talents.

Évaluer les avantages

Comme pour tout investissement, il est important d’avoir des objectifs clairs concernant le retour sur investissement attendu. Ce n’est pas différent dans la gestion du personnel. Il est donc primordial de mesurer la façon dont les employés évaluent la politique sociale offerte par l’entreprise.

Des études de satisfaction sont des bons outils pour une telle évaluation. Elles peuvent fournir des indications pour déterminer si l’investissement génère le retour souhaité, améliorer la perception de l’employé au sujet de sa qualité de vie professionnelle et si la gestion de vos avantages doit être retravaillée.

Comment votre entreprise gère-t-elle ses avantages ? Croyez-vous qu’il s’agisse d’un différentiel pour attirer et retenir les talents ? Suivez-nous sur LinkedIn pour ne pas manquer nos articles et études sur toutes vos problématiques RH.

(Visited 1 856 times, 3 visits today)

Comments

comments

This post is also available in: América Latina (MX, CL, AR) Brasil Deutschland España Italia Nederland United Kingdom United States