Quoi de plus en vogue que le terme de Millennials dans les entreprises. Cette génération regroupant Y et Z, est réputée pour être en opposition totale avec son aînée. Capricieux, mystérieux, ambitieux, et souvent “volages”, on les représente souvent comme moins stables que les baby boomers.

Il est donc devenu indispensable pour les RH de les comprendre et d’ajuster leurs actions pour attirer ces jeunes talents. En effet, ils représenteront 50% de la population active d’ici 2020, alors pas de temps à perdre !

Quelles sont les caractéristiques de cette nouvelle génération ? Comment arriver à être en adéquation avec leurs attentes, pour mieux les séduire ?

Millennials, génération volage et passionnée

Les Millennials ont davantage confiance que les autres générations en leur capacité à trouver un nouvel emploi. Selon une étude Monster, 64% des Millennials français sont surs de trouver du travail rapidement. S’ils ne plaisent pas et ne s’épanouissent pas dans leur travail, ils n’auront donc aucun scrupule à démissionner et chercher ailleurs. De quoi faire trembler les services RH mal préparés ! 

Selon cette même étude, 17% d’entre eux ont besoin de donner du sens à leur travail, et 42 % souhaitent évoluer dans une entreprise valorisante, ne recrutant que les meilleurs. Certes, ils sont exigeants quant au choix de leur travail, mais il s’agit aussi d’une génération passionnée prête à faire des sacrifices s’ils jugent que cela vaut la peine : 26 % des Millennials déclarent avoir accepté un salaire moins élevé que leurs attentes.

D’après un rapport Deloitte sur l’implication de la génération Y dans l’entreprise, 49% des répondants ont déjà refusé une mission allant à l’encontre de leurs valeurs et de leur éthique. Même si le salaire reste une motivation importante, cette génération n’a plus peur de dire non. Elle a besoin de se reconnaître dans les valeurs de son employeur. Le cas échéant, la démotivation pourra vite laisser place à la démission.

Un besoin d’autonomie accru

L’attrait pour l’entrepreneuriat est une des caractéristique de cette génération. 47 % des jeunes français affirment qu’ils aimeraient créer leur propre entreprise, contre 30% au UK, et 31 % en Allemagne. Les chiffres sont bien plus importants que les générations passées. Une des explications pourraient venir des succèe story d’entrepreneurs maintenant devenus incontournables et médiatisés : Bill Gates et Microsoft, Mark Zuckerberg et Facebook, Xavier Niel et Free ou encore Jonathan Benassaya et Deezer.

Pour cette génération, l’entrepreneuriat est un peu vu comme la possibilité utopiste de se créer un emploi sur mesure : les horaires et missions qu’ils veulent, un cœur de métier choisi, la possibilité de créer vite et sans process pénalisants, et de prôner des valeurs choisies.

Marie, 26 ans, travaillant dans une start-up parisienne explique « Quand je travaillais en grande entreprise, que je me lève ou non le matin ça n’allait pas impacter vraiment la vie de la boîte. En start-up, votre présence tous les matins est essentielle, et la procrastination interdite. Tout va vite, et il faut être réactif, cela conditionne notre succès« . 

L’entrepreneuriat répond donc à ce double besoin d’autonomie, et de quête de sens et d’utilité. Mais soyons réalistes, les 47% dont nous parlions un peu plus haut ne créeront pas tous leurs entreprises.

PME et grandes entreprises ont la possibilité d’offrir cette indépendance, en proposant un cadre de travail plus flexible et des méthodes de management plus adaptées. Dans ce cadre, les programmes de bien-être, et leur valorisation, présentent un réel atout pour les entreprises.

Les Millennials, au delà de leur quête de sens et d’autonomie, restent une jeune génération construisant au fur et à mesure leur parcours. D’après  Simon Sinek, coach, conférencier et auteur, « THE Millennials Question » la génération Y doit apprendre la patience… Le chemin de l’épanouissement professionnel est un long fleuve pas du tout tranquille. Et selon lui, il est du devoir des entreprises d’accompagner ces jeunes sur cette route.

Accompagner les Millennials … Oui mais comment ?

  1. Favorisez un management humain et bienveillant 

Dans une recherche d’amélioration personnelle et de l’entreprise, la jeune génération valorisera les managers qui les écouteront et leur feront confiance. Une bonne communication est donc indispensable et reste la première clef du succès de toute relation. 

Soyez proactif ! Discutez, échangez et répondez aux questions de vos jeunes collaborateurs. Cela peut passer par des points réguliers ou par la mise en place de forum en ligne par exemple. Instaurez une relation de confiance grâce au management de proximité qui vous permettra de les mentorer et les guider du mieux.

  1. Nourrissez-les intellectuellement

L’entreprise est un lieu de création de richesses, mais aussi de création de savoir. Et cela vaut d’autant plus que les études et les diplômes sont moins valorisés qu’avant. Lieu privilégié d’apprentissage, les nouvelles générations veulent « apprendre à apprendre » en entreprise.

“La théorie en étude, la pratique en entreprise”. La génération Y voit le monde du travail comme la continuité du parcours universitaire, et constate souvent le fossé entre théorie et pratique. Le besoin d’apprendre au travail est très fort, et la nouvelle génération a un besoin constant d’être coachée. Cela peut passer par le management de proximité, des points bilans réguliers, des Workshop et training ludiques afin d’améliorer leurs expertises.

  1. Ils s’ennuyent ? Surprenez les !

Une des caractéristiques de cette génération est leur volonté de “ toucher à tout”. Une année ils voudront faire du marketing, et celle d’après, de la logistique. Retenir cette génération passe donc aussi par la capacité de l’entreprise à les surprendre et leur donner la possibilité d’évoluer de manière variée.  Leur désir d’une vie professionnelle multiple est très ancré comparé à leurs aînés. Les Millennials détestent s’ennuyer et aiment le multi-tasking.

Permettez leur de travailler sur plusieurs projets en même temps précisant objectifs et deadline. Soyez flexible, autorisez le travail à distance et laissez-les s’organiser seuls. Faites leur confiance ! Vous définissez leurs objectifs, laissez les décider de la manière de réaliser.  

  1. Mettez en valeur vos engagements éthiques

Les Millennials sont, plus que leurs aînés, à la recherche du sens qui rendra leur travail utile à la société, ou à une partie de la société. Ils s’engagent en effet beaucoup plus pour les enjeux sociaux et environnementaux. Les politiques RSE sont donc déterminantes et les entreprises doivent faire preuve d’exemplarité sur ces sujets.  

Alliez éthique et esprit d’équipe ! Lancez de petits projets communs pour l’entreprise. Comme L’Oréal, permettez à vos collaborateurs de s’engager sur leur temps de travail lors des CitizenDays, ou comme Microsoft, libérez leur créativité en leur permettant de travailler sur des projets personnels environ 20% de leur temps de travail. Ces initiatives renforcent la marque employeur et aident à fidélisent les Millennials.

  1. Un cadre de travail fun et agréable

Les jeunes aiment la convivialité et partager. Ils seront bien plus productifs en travaillant dans un environnement où règne une bonne ambiance, plutôt qu’un environnement stressant et contraignant.

Utilisez des team building pour renforcer l’esprit d’équipe. Instaurez par exemple des déjeuners, petits déjeuners ou dîners communs réguliers. L’esprit d’appartenance et communautaire étant très développé chez eux, n’hésitez pas à créer des événements qui développent la marque employeur comme vu plus haut.

Saviez-vous que la pratique du sport améliore la performance et l’efficacité de vos collaborateurs ? Découvrez comment Gympass peut vous aider à créer et optimiser vos programme bien-être. C’est par ici !  

Millennials

(Visited 89 times, 1 visits today)

Comments

comments

This post is also available in: Italia