Pour beaucoup, le travail occupe la majeure partie de notre temps. De nos jours, nous passons  plus de temps au bureau plutôt qu’avec notre famille. C’est pourquoi il est de plus en plus difficile de trouver un équilibre entre vie personnelle et professionnelle. De ce fait, il est essentiel de comprendre les enjeux de la qualité de vie au travail et comment  augmenter son niveau de satisfaction.

Le terme de “qualité de vie au travail” est apparu pour la première fois dans les années 1970  aux Etats-Unis, lorsque les compagnies américaines pensaient surpasser leurs concurrents (principalement des entreprises japonaises) en stimulant la motivation de leurs employés. Il est de nature humaine de s’inquiéter de  son bien-être lorsque l’on effectue des tâches journalières.

La qualité de vie au travail peut être définie comme le niveau de satisfaction face aux tâches que l’on effectue quotidiennement dans un environnement de travail défini. Un contexte organisationnel riche apporte un sentiment de sécurité permettant un développement personnel et professionnel des employés.

Ci-dessous, 6 conseils à destination des Responsables Ressources Humaines pour favoriser une certaine qualité de vie au travail.

Qualité de vie au travail : Concept et avantages

Il y a d’innombrables avantages pour les entreprises qui adoptent des programmes liés à la qualité de vie au travail :  une augmentation de la motivation, de l’attention, de la rétention des talents de la productivité et des profits. Le contexte organisationnel devient plus riche et il y a une baisse des dépenses liées à la santé.

Les salariés eux aussi en tirent avantage : de par la reconnaissance de leur travail, un environnement de travail sain, leurs temps libres mieux optimisé, une meilleure alimentation, plus de créativité, un meilleur accès au bien-être etc.

L’effort doit toucher le plus de salariés possible qui sont encouragés à changer de petits détails. Comme prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, laisser sa voiture pour venir en vélo, boire plus d’eau ou encore manger un repas équilibré toutes les 3 heures.

Adopter des horaires flexibles

Le fait d’implanter des horaires plus souples permet aux employés dans la mesure du possible, d’éviter les embouteillages, de s’occuper de ce qui les préoccupent, de déposer ou de prendre leurs enfants à l’école, de travailler lorsqu’ils sont les plus productifs ou de prendre des cours qui pourraient notamment améliorer les performances.

Cette nouvelle flexibilité permet également aux employés  de s’engager et de se responsabiliser. En outre, cela permet également de réduire l’absentéisme et de limiter les heures supplémentaires du fait que le temps est mieux géré.

Le travail à domicile peut être une option. De nombreuses entreprises ont déjà autorisé leurs employés à travailler depuis chez eux ou dans le lieu de leur choix, une à deux fois par semaine. Cela permet aux employés d’être plus concentrés lorsqu’ils travaillent, et ce, sans interruptions des collègues du bureau ou du bruit ambiant.

Moins de temps dans les transports représente plus de temps passé avec sa famille, plus de moments avec ses amis, plus de temps pour la pratique d’une activité physique, plus d’heures de sommeil et plus de temps à consacrer à ses passions. Tout ceci permet à un employé de s’épanouir.

Investir dans des programmes de bien-être

L’entreprise peut proposer des partenariats dans des lieux spécialisés ou alors peut mettre à disposition des activités telles que des massages, du yoga, des moments de relaxation, de la manucure ou encore de la gym. Il est aussi courant de former des groupes de course à pied, ou de balade à vélo avec ses collègues de bureau.

Il peut également être intéressant de proposer des campagnes de sensibilisation à propos de la lutte antitabac, de la lutte contre le cancer, sur le mode de vie sédentaire, le stress ou en faveur d’une alimentation plus saine.

Il n’y a pas de modèle préétabli pour un programme lié au bien-être qui marcherait pour toutes les entreprises. Celui-ci doit être adapté au profil des salariés de l’entreprise, sa culture et son emplacement. Quelque soit l’initiative incluse dans le programme, le plus important est d’encourager le personnel à adopter un rythme de vie sain qui apporte du plaisir et de la satisfaction dans leurs vies.

Offrir des avantages

De nos jours, en plus des partenariats avec des salles de sports, il est possible de mieux répondre aux besoins des employés qui sont souvent en déplacement (accès à des salles de sport dans différentes villes en France et aux alentours) ou qui souhaitent s’entraîner dans des salles proches de chez eux mais aussi de leurs travails. De plus, il n’y a pas que des salles de musculation qui sont disponibles. De nombreuses salles de sports proposent de nombreuses activités permettant aux utilisateurs de faire ce dont ils ont envie, lorsqu’ils en ont envie.

Des recherches ont prouvées que les entreprises qui proposent de nombreux avantages  permettant de réduire le taux d’inactivité physique, le cholestérol, l’IMC, les risques d’accidents cardiovasculaires et l’obésité ont des résultats sur leurs dépenses en complémentaire santé et sur l’absentéisme.

Reconnaître la valeur de ses employés

L’investissement dans les cours et les formations montre que l’entreprise est concernée par ses employés et leur bien-être. Qui plus est un employé qui est mieux formé, sera plus efficace. Les récompenses et les bonus sont d’excellents outils pour reconnaître les efforts d’un employé.

Lorsque les salariés gagnent en compétences ils présentent de meilleurs résultats que leurs collègues. De plus, améliorer le bien-être et la motivation d’un employé a un impact direct sur  la satisfaction du client.

En plus d’avoir la sensation d’un réel développement de la marque employeur, les initiatives prises en ce sens  montrent l’implication envers ses employés et évitent la fuite des talents, tout en permettant d’en attirer de nouveaux.

Montrer son implication dans la stratégie

Avant de se lancer dans ce genre de projets, il est très important de montrer que le domaine des Ressources Humaines est bien plus qu’un service de soutien. Il faut mettre en avant l’influence que peut avoir ce type d’initiative sur les objectifs de l’entreprise et sa contribution aux résultats de celle-ci.

Il faut collecter des données et proposer des indicateurs à analyser en amont pour qu’un point de départ soit définit. Par exemple,  les résultats de sondage et de tests préliminaires rassemblants des données qui mettent en avant le manque d’activité physique, le risque cardiovasculaire, l’IMC, le taux de cholestérol, les résultats des analyses de pression sanguine, le poids, etc. Toutes ces données sur vos employés vont participer à l’élaboration de votre programme. Lorsque celui-ci sera implanté depuis un certain temps, réitérer l’opération pour pouvoir comparer les résultats.

De plus, avant et après le début du programme, vous devez  rassembler les données relatives à l’absentéisme, au turn-over ou aux départs liés à des problèmes de santé. Ces résultats doivent être présentés aux responsables, non pas seulement pour placer ces éléments sur un plan stratégique mais pour maintenir un programme de qualité de vie sur le long terme.

Maintenant que vous savez ce qu’est la qualité de vie au travail,  partagez avec nous votre expérience ou si vous pensez mettre en place ce type de programme ?

Suivez Gympass sur LinkedIn pour découvrir toute l’actualité RH !

(Visited 121 times, 1 visits today)

Comments

comments

This post is also available in: América Latina (MX, CL, AR) Brasil Deutschland España Italia United Kingdom United States